lundi 10 septembre 2018

Le vent des steppes

TITRE : Le vent des steppes
AUTEUR : Penny Watson Webb
EDITIONS : VFB


Résumé


450 – Gaule romaine.

Alors qu’Attila et ses hordes envahissent la Gaule, un seul homme se dresse devant l’envahisseur afin de protéger un empire en déclin : Aétius. Le général romain détient une carte maîtresse dans sa main, une femme venue d’Éthiopie, Makéna, héritière de la reine de Saba, qui, par son courage et sa volonté, saura faire fléchir Laudaric, prince des Vandales à qui elle a été promise. Ennemis devenus époux, ils devront déjouer les complots et les trahisons avant de chercher ensemble une réponse : où se trouve l’avenir du monde ? Dans ce qui reste de l’Empire romain et les espoirs de l’Église ou dans les yeux du Fléau de Dieu ?

Dans ce contexte politique et guerrier, les hommes et les femmes des deux clans se battent bien plus que pour un territoire : ils se battent pour la civilisation.


Mon avis



Je remercie les éditions VFB pour ce service presse. Je n’ai pas hésité une seconde avant de l’accepter car j’adore la plume de Penny Watson Webb qui sait me transporter dans ses récits historiques.

Cette fois-ci, l’auteur s’est attaqué à une époque tourmentée par l’invasion des Huns et d’Attila le Grand, réputé par sa barbarie sauvage et son armée immense. Le lecteur sera témoin de cette période au travers des yeux de Makéna, héritière de la reine de Saba. Elevée parmi les Romains, elle s’attachera à sa famille d’adoption et lorsque sa sœur de cœur et toute sa cité se font massacrer, elle décide de se venger d’Attila. Rescapée de la croix étant enfant, elle perdra son époux, toujours à cause d’Attila, et deviendra une arme secrète ayant pour but d’infiltrer le camp du barbare et de le faire succomber à ses charmes afin de l’assassiner. La vengeance la guidera… Seulement, rien ne se passe comme prévu. Alors qu’elle est faite prisonnière après avoir vaillamment combattu, elle sera promise à Laudaric, prince des Vandales, bras droit d’Attila. Même si elle pénètre dans le cercle privé du Hun, elle découvrira une autre facette du personnage. De plus, les sentiments forts de l’amour se mêleront et la jeune femme devra faire un choix difficile : accomplir sa mission ou suivre son cœur. 

Une nouvelle fois, j’ai été absorbée par le texte de cette auteure qui sait mêler une intrigue forte à une romance et des faits historiques réels (même si elle nous explique au début qu’elle a pris des libertés sur les dates afin de faire coïncider son texte). L’action est soutenue et surprenante. On cesse même de respirer par moments, notamment quand on s’attache à certaines personnages parfois secondaires et lorsqu’on connaît les faits historiques… L’auteure réussit à nous faire ressentir de l’empathie pour des personnes qui, à la base, sont réputés pour être méprisés. Elle donne à la face du monstre, un masque humain.

La plume de Penny est fluide et très agréable à lire. Personnellement, lorsque je me plonge dans l’un de ses textes, je suis partagée entre l’envie de poursuivre et la crainte d’arriver trop vite à la fin ! Le vent des steppes fut un coup de cœur et j’espère qu’il aura un vif succès !

Extrait


- Tue-la, Laudaric, il ne sera pas dit qu’une femme hausse le ton devant les us ou devant les cataphractaires.
Makéna fit pivoter sa lance et plongea sur le côté pour porter un coup au niveau des côtes de Laudaric. Celui-ci l’évita et frappa du bouclier, projetant la jeune femme contre une colonne. Elle eut le souffle coupé sous l’attaque mais trouva assez d’énergie pour reprendre place et asséner quelques bons coups encouragés par l’assistance. Laudaric fit trembler le bouclier de son adversaire, il cognait sans relâche et Makéna fut déséquilibrée une deuxième fois, elle manqua de trébucher et de percuter Attila.
Un quart de seconde, elle envisagea de frapper le roi des Huns et de débarrasser le monde de ce Fléau de Dieu mais son assaillant revint à la charge. Prête à tout, Makéna rendait coup pour coup et réussit à toucher le géant à la main et à l’avant-bras. Fière de ce coup, elle baissa sa garde et le barbare en profita pour lui faucher les jambes. Makéna tomba de tout son long sur le dos dans un bruit métallique et sentit l’épée de son adversaire sur sa gorge.

mardi 4 septembre 2018

Just One, lecture et découverte, août 2018


Bonjour,

Cet article sera un peu différent des précédents puisque durant ce mois d'aout, je n'ai quasiment pas écrit de chroniques ! Résultat, je ne vous dis pas le retard que j'ai cumulé et, malheureusement, ce n'est pas maintenant que je pourrais le rattraper ayant des priorités autres !

Il n'empêche que j'ai de belles lectures et les voici !

  

 

Passons à mes réceptions et acquisitions !

En format ebook ! 

   


lundi 3 septembre 2018

Bad Romance

TITRE : Bad Romance
AUTEUR : Céline MANCELLON
EDITIONS : France Loisirs – Piment Rose


Résumé


Le jour – ou plutôt la nuit – où Chris rencontre Kate, ça ne se passe pas vraiment dans les règles de l’art.
Lui a beaucoup trop bu et s’est trompé de tente, et elle, furieuse, le menace carrément. 
Chris n’est pourtant pas vraiment le genre de mec à qui on cherche des emmerdes. 
D’ailleurs, lui et son mode de vie de bad boy représentent tout ce que Kate tente d’éviter : les problèmes, elle en a déjà assez avec la mort de sa mère et la responsabilité de sa petite sœur sur les bras.
Mais c’est compter sans l’étrange attirance qu’ils ont immédiatement l’un pour l’autre, presque à leur corps défendant...

Mon avis


Je remercie Aurélie de France Loisirs pour ce partenariat et pour m’envoyer ce titre en guise de lecture de l’été. J’avoue n’être pas fan des romances cataloguées New Adult et je lis souvent avec appréhension ce genre de texte de crainte de tomber dans le basique bad boy et jeune femme pure. Cependant, le début de Bad Romance m’a accroché et, même si la relation entre les deux personnages ne m’a guère surprise, la fin de ce récit m’a scotché !

Passons aux présentations ! Chris est LE Bad Boy. Derrière un physique canon, grand, musclé et tatoué, on découvre un esprit violent et torturé qui va se trouver un autre aspect lors de sa rencontre avec Kate : la tendresse et un désir élevé de protection. Quand l’amour va sonner à sa porte, le désir de protection va prendre le dessus. Au fil du récit, on découvrira les raisons de cette violence et de la voie du banditisme qu’il suit avec ses amis Jo, Benny et Erik. Ensuite, il y a Kate qui va bientôt fêter ses dix-huit ans et qui a une grande maturité pour son jeune âge. En effet, lorsque sa mère est tombée gravement malade, sa sœur ainée, Mel, a fui les responsabilités et il a fallu que Kate gère tout : sa jeune sœur, Juliette, qui désire entrer dans les ordres, puis le décès de sa mère, les obsèques, etc… Kate cumule les emplois et poursuit ses études en parallèle. Il a fallu qu’une nuit dans un camping bouleverse ces deux destins qui étaient faits pour se retrouver par la suite. 

L’auteur mêle habilement la romance et la violence dans son texte. Sa plume est directe et facile à lire. Si l’inexpérience de Kate dans le domaine amoureux m’a surprise, j’ai vite oublié ses hésitations car la jeune femme a un sacré caractère qui donne du piquant à l’intrigue et du fil à retordre à Chris. D’ailleurs, ce dernier s’étonne lui-même en acceptant si facilement les réflexions de ce bout de femme qu’il nomme affectueusement sa « petite femme ». D’autre part, il m’a été parfois difficile de comprendre les réactions de Chris dont la jalousie n’a aucune limite et qui ne règle ses problèmes que par la violence. Il surprend même ses amis avec son aspect trop protecteur envers Kate. Toutefois, j’ai été happée par ce roman, ces personnages auxquels il est difficile de ne pas s’attacher et le désir de découvrir le fin mot de cette histoire. D’ailleurs, concernant cette fin, je dois avouer que je ne m’y attendais pas. L’auteur a su trouver ce qu’il fallait pour donner répondre à toutes les interrogations.

Pour conclure, je dirais que Cécile Mancellon m’a réconcilié avec la New Romance Adult. J’ai apprécié ce petit piment à l’intérieur de l’intrigue et la « surprise » de la fin. Ce fut une bonne lecture qui devrait plaire aux amateurs de ce genre et, pourquoi pas, les autres qui comme moi, ont une certaine appréhension. 

Extrait 

Mon sac à dos sur l’épaule, je trace rapidement jusqu’à la porte d’entrée et, une fois juste devant, lâche en marmonnant :
- Je vais à mon entretien d’embauche.
Je n’ai le temps que de poser les doigts sur le battant avant que d’autres m’enserrent le bras. Je grimace tout en fermant brièvement les yeux.
- Minute, papillon.
Chris.
- C’est quoi, ce pantalon ? enchaîne-t-il.
Je me racle la gorge, sans pour autant l’affronter directement.
- C’est pour mon job…
Je ne sais pas pourquoi ma voix s’est sentie obligée de monter dans les aigus, mais ma phrase sonne plus comme une question que comme une affirmation, du coup.
- Quel genre de job réclame que tu portes ce… cette… ce truc ! s’étrangle-t-il, toujours posté dans mon dos.
Je pousse un soupir, vaincue, puis me tourne. Nos regards se rivent immédiatement l’un à l’autre, et le sien s’écarquille en remarquant mon maquillage. Ses prunelles grises prennent une curieuse teinte sombre tandis qu’elles descendent en essayant de traverser le tissu de mon pull. Finalement, elles remontent s’accrocher aux miennes. 

mardi 7 août 2018

Top Ten Tuesday du 07 août 2018

Bonjour,

Voici le Top Ten Tuesday, un rendez-vous initialement créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Frogzine.


Le thème de cette semaine est :

Les 10 romans dont la couverture contient un mode de transport

Ceux que j'ai lu !

  

 

Ceux qui sont dans ma PAL

  

 


dimanche 5 août 2018

Check-up du Lundi 06 Août 2018

Bonjour,


Je vous retrouve pour un "petit" check-up ! 

J'ai terminé la lecture des Rifodés de Mell 2.2 et j'ai adoré !!


En ce moment, je découvre Bad Romance, un service presse que j'ai eu avec mon partenaire France Loisirs.


Et par la suite, voici mon programme !

 

jeudi 2 août 2018

Just One, lectures et découvertes, juillet 2018


Voilà bien longtemps que je n'ai pas fait cet article ! Il faut dire que je n'avais eu que très peu de temps pour lire puisque je devais terminer l'écriture de deux textes !

Et même si juillet m'a permis de retrouver un peu mes livres, je n'ai pu en découvrir que 4 ! Mais de très jolis textes !

Un roman coup de coeur !

J'en ai eu 2! Sur 4, c'est plutôt pas mal ! Africamorphose et le Vent des steppes resteront dans ma mémoire pour longtemps !

Un univers !

La créativité de l'auteur de Toons King m'a fait découvrir un univers très original mêlant divers genres de façon fort bien, d'ailleurs !

Un couple !

Makéna et Laudaric forment un couple fort et uni dans le Vent des steppes

Un déception !

Aucune !

Voici mes 4 lectures du mois ! Vous pouvez découvrir les chroniques d'Africamophose, Les Fauves T2 et Toons King en cliquant sur les images. Celle du Vent des steppes suivra durant le mois d'août !

   

Passons à mes réceptions et acquisitions !

En format ebook, j'ai profité des soldes !

   

   

   

Et en format papier (en comptant ceux de mon anniversaire en mai), également avec un service presse en prime, Bad Romance !!

   

   

   

Le vent des steppes

TITRE : Le vent des steppes AUTEUR : Penny Watson Webb EDITIONS : VFB Résumé 450 – Gaule romaine. Alors qu’Attila et se...