dimanche 4 juillet 2021

Le Maître des esprits

TITRE : Le Maître des esprits
AUTEUR : Marine STENGEL
EDITIONS : Auto-édition




Résumé


Les femmes ne sont pas autorisées à toucher une arme.

Les femmes ne peuvent pas combattre.

Les femmes ne peuvent pas devenir Maître Wujing.

Les femmes…

Aujourd’hui, les Dämons sont de retour. Le mal ronge la Muraille Interdite et risque de s’étendre dans tout le pays.

À Narantai, un messager répand la nouvelle : chaque ville et chaque village a l’obligation de fournir un homme par foyer qui combattra pour son pays et pour l’empereur.

Lihua, une jeune femme qui rêve de posséder sa propre épée, se prépare à prendre la place de son père trop âgé pour pouvoir se rendre au camp de Danshan. Dissimulée sous l’identité de Hua Liang, elle part au combat tout en essayant de garder son secret intact. Faute de quoi, elle risque de perdre la vie.

Son habilité au combat n’est plus à prouver, mais parviendra-t-elle à dissimuler sa véritable identité ?

La survie de sa famille et le sort de toute la Chine en dépendent.


Mon avis


J’ai pu découvrir Le Maitre des esprits grâce un concours auquel j’ai participé et que j’ai eu la chance de remporter. Je remercie d’ailleurs l’auteure, Marine Stengel, pour cet envoi. 


Ce roman est une réécriture du conte Mulan avec un thème bien plus fantasy. L’héroïne, Lihua, est une jeune femme forte, courageuse, qui n’hésite pas à braver les interdits et les dangers pour sa famille et son pays. Elle va découvrir une fraternité au sein de l’armée, des amis fidèles et bien plus encore… 


Le côté fantasy de ce roman est mis en avant par la présence des ennemis de la Chine : les Dämons qui sont des créatures horribles, de couleur bleue, carnivores et friands des humains. Ils éradiquent des villages entiers et ne laissent aucun survivant à leur passage. Pour les arrêter, seuls sont capables les Maîtres Wujings. Les Wujings sont des esprits gardiens de forme animale et de grande puissance. Ils étaient invoqués par leur Maître par le biais d’un Jian, une épée longue et tranchante. Maître et Wujings combattaient côte à côte et eux-seuls étaient capables de tuer un Dämon. 


Sous l’identité de Liang, Lihua va devoir faire ses preuves et démontrer toutes ces capacités tout en cachant sa véritable identité. A ses côtés, elle pourra compter sur Wang, son supérieur qui découvrira très rapidement la supercherie, et Sheng qui, également, gardera son secret en plus de faire naitre d’autres sentiments. 


Le Maitre des esprits est un roman où l’action est très présente. On ne s’ennuie pas un instant. Le thème de la condition des femmes est également abordé (comme dans Mulan d’ailleurs) et on nous prouve que le courage et la valeur n’a pas de sexe. Le petit côté romance apporte de l’humanité, du sentiment.


La plume est superbe, très agréable à lire. Il y a de la recherche sur la Chine d’antan qui se mêle très bien avec le côté fantasy. 


Que dire de plus si ce n’est que j’ai mis 24H à dévorer ces 425 pages (et je travaille donc juste durant mes pauses et le soir). Je me suis régalée et mon cœur s’est serré à la fin. D’ailleurs y aura-t-il une possibilité de suite ? Car laisser Lihua ainsi (dans cette situation) c’est juste… impossible !!!


Pour conclure, laissez-vous tenter dans ce superbe roman. Evadez-vous dans cette Chine d’antan fantasy ! Vivez cette aventure, vous n’en serez pas déçu !


Extrait


Lihua resserra son emprise sur le pommeau de son épée. Cette fois, elle ne pouvait plus reculer. Se réfugier dans la défense ne servait à rien. Elle s’avança vers son rival, le regard déterminé, et ce dernier en fit de même. Gao Ren fonça sur la jeune femme.

Les deux combattants étaient extrêmement rapides. Leurs lames s’entrechoquèrent avec force, produisant un bruit qui retentit autour d’eux. Lihua se maintint au rythme du noble qui ne cessait de porter des attaques. A la première occasion, il se baissa et profita de sa position pour lui lancer du sable à la figure. 

Le temps que Lihua s’en débarrasse, le jeune homme n’était plus qu’à quelques centimètres d’elle, son épée pointant vers sa gorge. Elle espéra qu’il s’arrête juste à temps, mais décida de riposter quand même. Son poing partit à vive allure et alla s’écraser sur le visage de Gao Ren qui, sous l’effet de la surprise, abaissa sa lame et oublia de protéger ses jambes. Lihua les balaya d’un mouvement circulaire et le jeune homme tomba par terre comme l’avait fait Wu Sheng quelques minutes plus tôt.

vendredi 2 juillet 2021

Le doux parfum du scandale - Tome 1 - Les soeurs Meilox

TITRE : Le doux parfum du scandale
Tome 1 – Les sœurs Meilox
AUTEUR : Penny WATSON WEBB
EDITIONS : VFB





Résumé


Entre la France et la Sicile, XIXe siècle
Madeline et Mélanie Meilox, deux soeurs originaires de Laval, vont voir leur destin bouleversé par une toile. Un nu. Sublime, sensuel et vrai. Le Rolla d'Henri Gervex. La première pour avoir été reconnue comme la muse qui a inspiré l'artiste, l'autre pour l'avoir réellement été. Dans un 19e puritain, le scandale éclate. De la butte Montmartre, où les arts fourmillent, aux collines de la Sicile de Garibaldi, des chuchotements les suivent et la révolution des coeurs gronde. Madeline se verra voler son rêve de mariage parfait, Mélanie l'héritage qui lui est dû. Mais au-delà de l'enjeu de la réputation ou de la déchéance, se dressera la question de l'amour.
Nu, sublime, sensuel et vrai.


Mon avis


Je remercie les éditions VFB pour cette confiance qu’ils m’accordent depuis toutes ces années. C’est grâce à eux que j’ai pu découvrir Penny Watson Webb et quel plaisir que de retrouver sa plume dans ce nouveau roman. Une jolie romance historique…


L’auteure met en scène deux sœurs se ressemblant physiquement comme des jumelles mais aux caractères bien différents. Toutes deux sont très cultivées, aiment l’art sous toutes ses formes. Alors que l’aînée, Madeline, au fort caractère, trouve l’amour dans les bras de Valério, comte en Sicile, la cadette, Mélanie, bien plus discrète et timide, va vivre une sombre période dont la lumière qui la sortira de là, aura pour nom Victor, jeune avocat très prometteur. 


Avec ce roman, Penny Watson Webb ne nous offre pas qu’une simple romance historique. L’intrigue y est prenante et les deux sœurs devront surmonter de dures épreuves pour parvenir à la vision d’un avenir serein. Elle se révèleront et se découvriront une force incroyable pour affronter ce qui les attend. On croise des personnages célèbres, le tout avec tant de naturel que je n’ai eu qu’à fermer les yeux pour les imaginer. 


Une fois de plus, Penny a gagné son pari avec un texte délicieusement doux et fort à la fois. Ces personnages sont attachants et le contexte est extrêmement bien étudié pour plus de réalisme. La plume est toujours aussi agréable et légère à lire. Les phrases défilent et je ne me suis pas rendue compte du temps qui défilaient. Résultat, j’ai commencé ma lecture en fin d’après-midi pour la terminer le lendemain matin.


Pour conclure, j’ai adoré ma lecture et j’ai hâte de découvrir le tome 2. Aura-t-il pour sujet Mélanie et Madeline ou d’autres personnages que j’ai pu découvrir dans ce premier tome ? La cousine de Valério ? Henri, le peintre et cousin de Victor ? Ou un tout autre personnage ? Je suis très impatiente de le savoir…


Extrait


Comme piquée par une guêpe, elle se leva et fixa Victor de Radeval qui la regardait comme frappé par la foudre. Le temps sembla s’arrêter plusieurs secondes, les laissant seuls au milieu du décor familier de la galerie. De vives émotions passèrent de l’un à l’autre, comme des retrouvailles, comme une confrontation : mélange de joie, d’espérance et de peur teintée de colère pour Victor et de contrition pour Mélanie. Cet homme représentait son idéal masculin. Comment avouer à son idéal que l’on s’apprête à vendre son image pour quelques pièces et un toit ? 

- C’est hors de question ! rugit le jeune avocat en fondant sur elle comme un aigle sur sa proie.

- Victor, souffla-t-elle avant de sombrer dans l’inconscience.

Heureusement le jeune avocat la retint avant qu’elle ne chute.

- Tu vas la faire fuir ! l’accusa Henri en le fusillant du regard. Qu’est-ce qui te prend ? Tu es fou, ma parole ?

- Je la connais, coupa le jeune avocat comme si cela pouvait clore la discussion. 

jeudi 24 juin 2021

A un souffle de ta voix

TITRE : A un souffle de ta voix
AUTEUR : Marine IENZER
EDITIONS : Nouvelles Plumes





Résumé 


Un matin, Sarah se réveille en pleine nature, dans un lieu qu'elle ne connaît pas, son prénom pour seul souvenir. Bientôt, elle réalise que tous ceux qui l'entourent ont vécu la même expérience. D'abord paniquée, elle va tout faire pour trouver les réponses à ses questions, quitte à se heurter à Morgan, le leader de cette étrange communauté.

Que fait-elle ici ? Pourquoi ne se souvient-elle de rien ? Et surtout, comment repartir ?

Peu à peu, à mesure qu'elle apprivoise ce nouvel environnement et qu'elle apprend à y affronter les dangers, des souvenirs refont surface... Saura-t-elle faire la lumière sur cette étrange situation ?


Mon avis


Après avoir dévoré L’Amour entre deux rives de cette autrice, je n’ai pu résister à découvrir A un souffle de ta voix. La couverture est sublime et donne vraiment envie d’ouvrir ce roman. 


Dès les premières lignes, nous sommes plongés dans un monde inconnu avec Sarah. Tout comme elle, nous découvrons Antara, ses alentours, ses habitants et ses ennemis. La jeune femme, tout comme les autres habitants du lieu, n’ont plus aucun souvenir de leur passé hormis leur prénom. Au sein du village, elle va se lier d’amitié avec Alice, Côme, Gaby et Morgan, le leader mystérieux, attirant et pourtant si froid. Ce dernier va lui inculquer la façon de se battre contre les soldats noirs qui tuent les habitants d’Antara. Ce nouvel univers n’a aucune technologie, on pourrait se croire au Moyen Âge, juste avec le strict nécessaire pour vivre. 


J’avoue que j’ai rapidement compris le mystère d’une partie de l’intrigue notamment grâce à des flashbacks qu’insère l’autrice dans son texte par le biais de chapitres spécifiques qui représentent des rêves de Sarah. Néanmoins, j’ai été happé par l’histoire de cette jeune femme qui cache bien des blessures et de ses amis. Le fait de passer de son point de vue féminin celui de Morgan m’a permis d’apprécier ces personnages plus encore. 


La plume de l’autrice est toujours aussi fluide et agréable. Les personnages sont très attachants et j’ai eu plus d’une fois un nœud à la gorge en lisant certains passages. Je dirais qu’il ne me manquait qu’une petite chose : des descriptions plus précises des lieux. Je n’ai pas réussi à imaginer totalement Antara et ses alentours dans mon esprit. 


Pour conclure, A un souffle de ta voix est un roman touchant avec un thème précis (mais chut, pas de spolier), des émotions fortes, de l’amour et de l’amitié. J’ai passé un très bon moment de lecture que je ne peux que vous conseiller. 


Extrait

Ne regrette rien et n’éprouve aucun remords, me dit Morgan en remarquant mon air distrait et contrarié.

Je le regardai en plissant les yeux, incompréhensive. Comment pouvait-il me dire une chose pareille ?

- Ces hommes que tu as tués… ils auraient pris ta vie si tu ne les avais pas empêchés. Tu n’as fait que te défendre. C’était eux ou toi. Tu as fait le bon choix, cesse de culpabiliser.

Voir les choses sous cet angle me permettait de justifier mes actes mais en aucun cas d’apaiser ma culpabilité. Cette culpabilité qui me rappelait celle éprouvée au cours de mon rêve la nuit précédente et dont je ne connaissais pas l’origine. Et puis mes victimes n’étaient pas la seule raison de ma contrariété.


mercredi 16 juin 2021

We wish you a Molly Christmas !

TITRE : We wish you a Molly christmas !
AUTEUR : Carole CERRUTI
AUTO-EDITIONS



Résumé


Une rupture, un licenciement, une mère étouffante… Rien ne va plus dans la vie de Molly, à la veille de Noël.
Aussi, lorsqu’elle trouve un travail de cuisinière personnelle le temps des fêtes, elle accepte avec joie, ravie de changer d’air et de s’adonner enfin à sa passion.
Le hic ? La famille qui l’emploie ne célèbre plus Noël. Qu’à cela ne tienne ! Molly décide de prendre les choses en mains et de profiter de son temps libre pour insuffler un peu de magie dans la vie de chacun.
Mais c’est sans compter Édouard, le fils aîné, qui met un point d’honneur à détester cette période de l’année et va tout faire pour que leur réveillon reste à son image : austère et glacial !


Mon avis


Même si j’ai acheté ce roman de Carole Cerruti début janvier, je ne l’ai que maintenant. Et que dire si ce n’est qu’il n’y a pas de période pour apprécier une excellente lecture et passer un bon moment. Quarante-huit heures après avoir ouvert ce roman, je l’ai fermé sur la dernière page avec un sourire aux lèvres.


Cette pauvre Molly n’est guène ménagée dès le début du texte : perte de son boulot + petit ami infidèle = un bon moment pour changer de vie. Ayant toujours voulu travailler dans la cuisine grâce à son grand-père qui lui a donné cette passion, elle répond à une annonce afin d’avoir un poste de cuisinière personnelle pour une famille aisée. La joyeuse et pétillante Molly, amoureuse transit de Noël et tout ce qui s’y rapporte, va tomber de haut en s’apercevant que chez les Bradford on ne fête pas Noël. Quatre générations se côtoient pendant ses fêtes qui commencent et se concentrent principalement sur l’anniversaire de mariage des grands-parents adorables. Mr Bradford parait sévère au début, mais on s’aperçoit rapidement que ce masque n’en est qu’un. Son épouse, par contre, semble peu sympathique. Les deux fils, Edouard et Dylan, sont à l’opposé l’un de l’autre mais tout aussi séduisant. Enfin, vient la petite Lily qui ne parle plus depuis le décès de ses parents. 


Molly va se retrouver à devoir redonner l’amour de Noël à cette famille traumatisée. Entre chocolat chaud et petits gâteaux, tous vont retrouver au fil des jours la joie d’être ensemble en cette période heureuse de fin d’année. La jeune femme va se faire de nouveaux amis qui l’aideront à leur façon à accomplir ses rêves. Seulement, l’amour se cache parfois là où on ne s’y attend pas. Et après plus échecs amoureux et refus de demandes en mariage, Molly va devoir faire un choix. 


La plume de Carole Cerruti est un régal. Je suis entrée dans ce roman et je n’ai pas vu les pages défiler jusqu’au point final. Et j’en réclame encore. We wish you a Molly Christmas ! est une lecture détente qui se savoure et qui donne le sourire. C’est une ode à la bonne humeur. Il faut croire en ses rêves et au bonheur, tout simplement. 


Pour conclure, j’ai passé un excellent moment de lecture et je vous conseille, quelque soit la saison, de découvrir Molly, ses maladresses et sa positive attitude. 


Extrait


Ma peau. Je vais y laisser ma peau.

D’où je suis, j’ai une vue imprenable sur les montagnes. C’est la pleine lune – ce qui explique l’électricité ambiante dirait ma mère -, et le paysage est magnifique grâce à la neige. Mais j’ai mal aux bras, je suis suspendue au balcon du chalet, et je vais mourir dans quelques minutes, de froid ou écrasée par terre, au choix. J’ignore ce qui m’arrivera en premier. 

- Qu’est-ce que vous faites ici ? s’agace Edouard en arrivant.

- Eh bien ! ça se voit, non ? J’attache la guirlande au balcon ! Il faut que tout soit prêt à temps, Lily aura ainsi une belle surprise lorsqu’elle rentrera. 

- Je ne suis pas sûr que vous trouver embrochée sur la rambarde tel un gros gigot soit la surprise du siècle ! Mais pourquoi avez-vous les pieds dans le vide ?

- Vous savez très bien pourquoi. J’ai glissé et je vais me fracasser le cou si je tombe !

vendredi 11 juin 2021

Eala Bhàn

TITRE : Eala Bhàn
AUTEUR : Emmanuelle LAGADEC
EDITIONS : Sharon Kena



Résumé :


Une rencontre inattendue.
L'éveil d'une magie ancestrale.
De vieilles convoitises ravivées.
L'existence d'un autre monde à la fois merveilleux et terrifiant.
En découvrant qui elle est, Loaven devra faire un choix : tirer un trait sur son passé et endosser le rôle qui l'attend ou rester auprès de ceux qu'elle aime, au risque de condamner l'humanité.


Mon avis :


Une couverture sublime + Un résumé intriguant, il n’en a pas fallu plus pour qu’Eala Bhàn attire mon regard. Et quelle surprise lorsqu’un de mes fils (âgé de 11 ans) m’offre ce roman pour mon anniversaire ! Je l’ai dévoré en deux jours.

Emmanuelle Lagadec a su mêler les légendes à son intrigue et sa plume nous transporte au fil des pages, mais aussi dans le temps (ce qui nous permet de mieux comprendre certaines choses). 

Loaven est une jeune femme, épanouie dans son travail, mais avec une blessure au cœur. Elle s’est éloignée de sa famille et vit à Londres. Lors d’une soirée dans une boite de nuit, sa vie va basculer. Elle gagne à une loterie quinze jours dans un manoir écossais dont le propriétaire tient également l’établissement de Londres. Elle fera ainsi la connaissance de Joshua, le grand patron, et de Peter, son associé. Ce séjour va bousculer son existence jusqu’à la remettre en question. 

Le récit est écrit au présent (même si j’ai plus l’habitude du passé dans les romans, il semblerait que le présent devient « à la mode ». Mais, ça ne me dérange pas même si quand je lis, j’ai tendance à transcrire au passé dans ma tête, lol). On permet au lecteur d’avoir également plusieurs points de vue : Loaven, Joshua et Mahé dont on découvrira l’identité et le rôle en avançant dans la lecture. On se promène en rêvant dans cette Ecosse que nous fait découvrir l’auteure. Une Ecosse avec des paysages sublimes et des légendes envoûtantes. L’intrigue se profile au fil du récit et on veut toujours en savoir plus. Les sentiments forts de Loaven nous emportent avec elle. Le mystère qui entoure Joshua et Peter est intriguant. Et le final est époustouflant. Jamais, je n’aurais pensé que ça se terminerait ainsi !

Pour conclure, Eala Bhàn est fait pour les passionnés de récits fantastiques s’inspirant de légendes réelles, pour les amoureux de l’amour et pour les épris d’intrigue surprenante. Ce fut une lecture qui m’a énormément plu et que je ne peux que conseiller. Laissez-vous tenter par cette superbe couverture qui en dit beaucoup plus que vous ne le pensez !

Extrait :


Je claque la porte et me précipite dans la salle de bains. J’ai l’impression que ma marque au-dessus de mon sein est en feu. Face au miroir, je retire mon pull pour voir l’étendue des dégâts. Comme je m’y attendais, ma peau est à vif. Ma tache est enflée. Je me rapproche du miroir. La fine ligne violette a gagné du terrain et affleure au niveau de mon cou. L’affolement fait légèrement trembler mes mains. Je récupère un coton dans ma trousse de toilette et l’imbibe d’eau chaude et de savon. Je tapote doucement ma peau lésée. La chaleur atténue les démangeaisons, mais cela ne sera que temporaire. Il faut que je trouve un moyen de me soulager. Je ne vais pas pouvoir passer la nuit comme ça.

lundi 7 juin 2021

La Guerrière d'Argalone Tome 1 et Tome 2

TITRE : La Guerrière d’Argalone
Tome 1 – Désillusion
Tome 2 – Piégés
AUTEUR : Frédérique ARNOULD
AUTO-EDITION




Résumé du tome 1, Désillusion


Du haut de ses 16 ans, Alexia n’est pas une jeune femme comme les autres. Plutôt que de parler chiffons, elle préfère taquiner le fer avec son meilleur ami ou encore travailler à la forge avec son père.
Que reste-t-il quand le royaume ennemi nous a enlevé tous ceux que l’on aimait ? Un sentiment, un seul, comble le vide qui nous hante : l’espoir de se venger. Alexia ne vit plus que pour ça.
Pour arriver à ses fins, elle va intégrer l’armée de son royaume qui est exclusivement masculine et subir un entraînement rigoureux. Hors de question de baisser les bras avant d’atteindre son but.
Mais difficile de s’appliquer quand l’amour et la magie s’en mêlent. Parviendra-t-elle à se confronter au coupable et aller jusqu’au bout ?


Résumé du tome 2 – Piégés


L’armée noire est en déroute. La victoire pourrait être belle, mais Grahir a enlevé Tomas. Accompagnée de ses frères d’armes, Alexia se lance à la recherche de sa moitié en Dorduine. Mais il est difficile d’avancer dans un royaume où la femme n’a pas de place. Comment se taire face à la barbarie et continuer son chemin sans être découvert ?


Mon avis


J’ai découvert le premier tome de La Guerrière d’Argalone lors qu’un concours qui m’a fait remporter un ebook. Je l’ai lu quasiment d’une traite en un jour. La fin m’ayant laissé sur ma faim, j’ai rapidement acheté le second tome pour poursuivre les aventures d’Alexia. Idem, il ne m’a fallut que peu de temps pour le terminer. À présent, j’attends la sortie du troisième et dernier tome. 


Voilà un petit moment que je n’avais pas lu d’univers fantasy et j’ai été très agréablement surprise. J’avoue qu’au début l’âge de l’héroïne m’a un peu freinée. Seize ans, c’est jeune. Cependant, les épreuves qu’elle endure dès le début, la forgent et l’endurcissent. Après un massacre durant lequel, elle perd sa famille, son amoureux, Maxi, et tout son village, elle s’engage dans l’armée afin de lutter contre Grahir, dirigeant du royaume de Dorduine. Ce premier tome met en avant ses premiers pas dans cette armée 100% masculine dans laquelle elle doit faire sa place et prouver sa valeur. Elle y rencontrera son mentor, le capitaine William, dont l’identité réelle sera dévoilée plus tard, Hugo, un apprenti tout comme elle qui deviendra son ami et surtout, Tomas, pour lequel des sentiments naitront. Si certaines révélations se feront dans ce tome, elles se poursuivront dans le second qui m’ait apparu plus sombre. Au fil des pages, j’ai oublié l’âge d’Alexia car elle évolue très vite, ne rechigne pas et devient une femme accomplie. 


La Guerrière d’Argalone est un roman de fantasy où la magie et les batailles ont leur place. L’écriture de l’auteure nous transporte dans ce monde imaginaire dont deux royaumes diamétralement opposés dans leur façon de gouverner s’opposent. Les personnages ont tous leurs particularités. On s’attache à beaucoup, on en aime certains et on en déteste d’autres. Mais, tous ont leur rôle et leur place. 


Pour conclure, j’ai adoré lire ces deux tomes et j’ai vraiment hâte de découvrir le dernier. La bataille qui s’annonce risque d’être épique. 


Extrait 


- J’avais oublié comme tu étais coriace, ma jolie.

Je jetai un œil à travers la pile de bois, le vis observer son poignet. Un cri de rage s’échappa de ses lèvres pincées.

- Tu me diras encore que ce n’est pas toi qui m’as brûlé. J’en ai plus qu’assez, il est temps d’en finir !

Il me trouva rapidement, m’empoigna de nouveau. Il me caressa la gorge du plat de sa lame comme pour s’amuser un peu. Je fermai les yeux en sentant le froid de celle-ci. C’était ainsi que j’allais mourir ! Je repensai à ma famille, à Maxi. Finalement, notre séparation n’aura été que de courte durée.

vendredi 4 juin 2021

Le Secret de Red Hood - Livre 2

TITRE : Le Secret de Red Hood
Livre 2
AUTEUR : Zita KALMAN
EDITIONS : VFB




Résumé :


Après les épreuves et les terribles pertes subies lors de leur escale à Recife, Cora et les pirates reprennent la mer sur les traces de leur puissant ennemi, Barnabas Twain.

Mais à bord du navire, plus rien n'est pareil. Des camarades ont disparu, des amitiés se sont déchirées et des alliances inattendues se tissent. Le trésor du Marigold est devenu une perspective lointaine et l'unité de l'équipage est plus que jamais en péril. Plongés dans la tourmente d'un océan déchaîné, les pirates s'apprêtent à entrer dans des eaux inexplorées où tout, et surtout le pire, peut arriver.

Et pour aviver davantage leurs inquiétudes, la présence de l'intriguant Red Hood plane sur eux comme les ailes d'un oiseau de mauvais augure... à moins que ce ne soient celles d'un ange gardien ?

Pour Cora, Benwick, Morgan et William, l'heure de la vérité a sonné.


Mon avis :


Après la fin du premier tome, j’avais hâte de découvrir la suite des aventures de Cora. Aussi, un immense merci aux éditions VFB pour ce service presse et ce partenariat que nous avons depuis quelques années maintenant. 


Ah les pirates ! Sincèrement, je ne pensais pas autant apprécier cet univers et je suis sûre que la plume de l’auteure n’y est pas pour rien. Elle offre une humanité autre à ses personnages au point qu’on en oublierait presque les actes de barbarie qu’ils peuvent commettre. Avant de retrouver Cora, Morgan, Benwick et William à bord de l’Arkham, l’auteure a choisi de nous faire faire un petit tour dans le passé. Ces quelques pages sont très instructives par rapport à l’intrigue… 


Nos « héros » voguent sur les océans afin de trouver le trésor de Marigold. Ils devront affronter un bon nombre d’obstacles et rencontreront le fameux pirate Red Hood. Des secrets seront dévoilés, des coups de théâtre auront lieu, des révélations seront faites et des actes de traitrise blesseront… Je ne peux guère dire plus au risque de spolier de roman. Des batailles, des pertes, l’appât du gain, des revirements de situations, et de l’amour composent ce récit. On en apprend plus sur Benwick et William et leur relation. Le travail de recherche offre un aspect historique réel au point de s’y voir. 


Pour conclure, j’ai beaucoup apprécié Le Secret de Red Hood. Toutes les qualités que je recherche dans un roman historique sont présentes dans ce texte : action, amitié, amour, recherches, intrigue bien ficelée. Laissez-vous tenter par cet univers de la piraterie où une femme trouve sa place malgré les mésaventures et les trahisons. 


Extrait :


Le rouquin se remit à jouer un air plus gai alors que la jeune femme s’éloignait en direction de la poupe. L’air commençait à fraîchir et les confins de l’océan prenaient une teinte bleutée de début de nuit. Elle hâta le pas, ses jupons battants ses mollets dans un son feutré. Elle était sûrement déjà en retard et Benwick ne manquerait pas de le lui reprocher. Et, en effet, lorsqu’elle arriva derrière la dunette, le capitaine semblait l’y attendre depuis un bon moment et affichait une mine maussade. Cora remarqua qu’il ne s’était toujours pas rasé, et qu’un rideau de mèches de cheveux noirs tombait sur son visage fatigué. Mais au moins il paraissait sobre.

- Ce n’est pas trop tôt, lui lança-t-il sur un ton agacé.

- Je suis désolé, capitaine. La journée a été longue.

Le Maître des esprits

TITRE : Le Maître des esprits AUTEUR : Marine STENGEL EDITIONS : Auto-édition Résumé Les femmes ne sont pas autorisées à toucher une arme. L...